• Noir Icône Instagram
  • Julie veut bienveiller

J'ai appuyé sur le bouton "BONHEUR"

J’avais un peu mis en aparté le blog, et le côté « je raconte ma vie » depuis la mise en place de ma nouvelle activité de coach.

Mais aujourd’hui, je ressens un fort besoin d’écrire ici, sur cet espace qui n’appartient qu’à moi, où j’écris ce que je veux, accompagné de la photo que je veux, sans prendre le risque d’être censurée.

(Quoi ? J’vous ai pas dit que Facebook et Insta ne m’autorisaient pas les photos d’allaitement ?)


Et c’est bien une photo qui me fait écrire à nouveau ici : une photo simple, pas tellement jolie, mais qui compte tellement à mes yeux.




Je vous refait le décor.


Douce T a désormais 22 mois. Elle s’affirme, nous révèle de plus en plus sa personnalité (dont je suis totalement IN LOVE). Elle marche, court, saute, grimpe. Commence à parler. Elle imite très bien les faits et gestes du quotidien, ce qui ne me rend pas peu fière.

De mon côté je suis hyper investie dans mes nouvelles missions de coach, ce qui me ravit au plus haut point : être utile et efficace, c’est ce dont j’avais besoin.


Ce matin, nous nous sommes préparées ensemble.

Vous connaissez ces petits instants qui rendent heureux ? Celui-ci en fait partie.


J’ai commencé à me maquiller, et elle s’est installée près de moi avec son petit tabouret, s’est servie en pinceau et fard à paupière et à m’a imitée, tout en échangeant avec moi le regard le plus complice qu’il nous ait été donné d’échanger jusqu’ici.


Je l’ai laissée faire. Elle était si fière, et moi aussi. On s’est regardé longuement, c’était intense. Ses yeux me parlaient, j’en suis sure. Je me demandais ce qu’ils voulaient bien dire : « Merci maman de me faire confiance ? » , autre chose ?

Et puis j’ai arrêté de me demander. J’ai vécu l’instant. J’ai laissé vibrer cette énergie qui nous traversait, qui me submergeait, et qu’on s’autorisait toutes deux à ressentir.


Je m’estime privilégiée de partager ce genre de moment précieux avec ma fille. Avoir cette enfant est la plus belle chose qui me soit arrivée dans ma vie. Pas un enfant. Celle-ci, la mienne. C’est ELLE qui devait me parvenir, comme si elle avait choisi notre foyer.


Je suis heureuse que cette scène mère-fille ait été la première vision que Super Papa ait eue au réveil, que ça lui ait tant plu qu’il ait voulu l’immortaliser en prenant une photo.


Je suis heureuse que ma vie soit aussi géniale.


Je suis heureuse d’avoir créé moi-même mon propre bonheur, ma réalité.


Au fond, le bonheur, c’est bien ce qu’on recherche tous, non ?


Et si aujourd’hui le seul mot de la fin consistait juste en un conseil simple ?


SOYEZ HEUREUX.

Mais pas juste heureux comme ça tout d’un coup comme par magie.


POSEZ-VOUS, ALLEZ AUX PROFONDEURS DE VOUS-MÊME, TROUVEZ CE QUI VOUS FAIT VIBRER A 10/10, ET AGISSEZ !



Avec toute ma bienveillance,

Julie, votre coach parentale complètement bien dans ses baskets ! ^^

POUR RECEVOIR LES INFOS, INSCRIVEZ-VOUS A MA MAILING LIST