• Noir Icône Instagram
  • Julie veut bienveiller

Lettre à la petite Julie

J'ai 29 ans, et je t'écris pour te dire que la vie est géniale.


Notre vie d'aujourd'hui est vraiment belle, et je me sens aimée et chanceuse : mari, enfant, famille, équipe lumineuse, travail. J'oeuvre à aider les familles. Parfois en leur donnant des conseils, parfois en prodiguant des soins lumineux, parfois en leur souriant. J'essaie autant que possible d'aider les gens. Je me sens utile et à ma place.


Et bien que le monde actuel soit un sacré bordel, j'ai de l'espoir pour tous, proches comme moins proches.


Tu te souviens des films avec des sorcières blanches qui connaissent toutes les herbes de guérison, travaillent avec la Nature et font de la magie que tu admirais tant parce que en plus de faire le bien, elles étaient trop belles ? Ben voilà, tu fais aussi ça de ta vie maintenant.

Elle est surtout là ta place, pour l'instant.


Julie, merci pour être encore là au fond de moi.

Pardon de nous avoir oubliées de temps à autre. Pardon de ne pas avoir voulu reconnecter avec toi bien avant.


Continue d'être toi, pleinement. Ne change pas pour plaire aux amis. Tu te rendras compte une fois adulte que soit, ces amis n'en sont pas, soit ce sont eux qui voudront te ressembler à force de t'affirmer. Mais finalement, ça te sera égal de plaire ou non.


Continue de rire aux éclats, ne te gêne pas pour ça.


Je t'aurais volontiers mise en garde contre certaines blessures, mais elles sont indispensables à notre histoire ma belle. Alors, garde le cap, sois toi. SOIS.


Papa et maman sont vraiment les meilleurs parents du monde, n'oublie pas de le leur dire à chaque occasion. N'aies crainte, ils sont fiers de toi, comme tu l'as toujours voulu.

Moi aussi je suis fière de toi. Je me souviens tu sais, comment c'était d'être toute petite, rêveuse, voulant faire ci et ça mais ne pouvant pas. Mais il y a tant d'autres choses à expérimenter avant !

Va dans les champs de cannes, va chercher Roselyne pour aller cueillir des mûres, va jouer sous les arbres de la mini forêt d'à côté, et ... désobéis un peu à papa et maman : rentre un peu tard, ne fais pas ton lit, ne te brosse pas les cheveux, fais moins bien tes devoirs, ou ne les fais pas. .. tu sais quoi ? LA VIE CONTINUE QUAND MÊME ! (je ne l'ai pas dit, mais tu deviens maitresse d'école aussi, comme papi te l'a prédit !)


Créée les occasions. N'en rate pas une seule.


Au fait, un jour, tu te feras mordre à la main par un chien. Si tu pouvais juste, sur l'instant, conscientiser (regarde tout ce qui se passe à l'intérieur et à l'extérieur, comme si tu ne voulais rien rater de la scène) le moment, ça nous arrangera pour la suite. Aie confiance, ça se passera bien.


Le jour de tes 16 ans, pleure. Et fais une croix. Papa et maman te pardonnent déjà. Rappelle-toi, ils sont les meilleurs...


J'ai arrêté de rire aux éclats et de chanter à tue-tête. Au début je me disais que c'étaient des trucs d'adulte, mais franchement, carrément pas. Alors au fur et à mesure, je recommence, et ça me revient d'un naturel troublant. Avec Théa, qui a maintenant 3 ans, on se parle en chantant. On chante les actions, on chante des bêtises, et ça exaspère son papa. Du coup, je rigole.

Voilà, c'est à ça que ressemble notre vie plus tard.


Je voudrais te dire, petite Julie, que même si parfois je t'ai mise de côté, je n'ai jamais arrêté de t'aimer.

Aujourd'hui, je m'aime énormément. Sache-le, et sois rassurée. Tu es aimée pour hier, pour maintenant, et pour demain aussi.

POUR RECEVOIR LES INFOS, INSCRIVEZ-VOUS A MA MAILING LIST