• Noir Icône Instagram
  • Julie veut bienveiller

Signer avec bébé en LSF

Qu’est-ce que la LSF ?

La Langue des Signes Française est une langue gestuelle, développée par les personnes sourdes pour communiquer. Les signes sont basés sur l’utilisation des mains, du regard, et de l’espace.

Signer avec bébé ne signifie par forcément de pratiquer la LSF au pied de la lettre, mais de mettre en place un système de signes afin que bébé et vous, parents, puissez vous comprendre.


Pourquoi la pratiquer avec votre enfant ?

La parole n’est pas le seul langage possible. Soyons ouverts d’esprit, la langue des signes n’est pas exclusivement réservée aux personnes handicapées ! Je dirai même mieux, dans une optique inclusive, nous devrions l’apprendre pour aller vers ces personnes, plutôt que ce soient elles qui doivent s’adapter. Mais cela est une autre affaire, c’est le côté enseignante spé qui vient de s’exprimer...

Dès les premiers jours de vie de ma douce T., je lui signais déjà quelques mots, tout en les disant à haute voix - Ce qui m’a valu, il faut bien le dire, des regards désapprobateurs dans mon entourage. C’est ainsi que très rapidement, elle a associé les gestes aux mots : « papa », « maman », « bonjour », « je t’aime ». Son premier signe a été « encore » à son septième mois, lorsqu’elle réclamait à manger.

Dois-je préciser que T. n’est forcée à rien et que je ne compte pas en faire une petite fille parfaite ?

Ce que j’essaie de faire à travers la LSF, c’est de fournir à mon enfant des outils de communication, afin qu’elle se sente capable d’exprimer ses besoins : manger, boire, dormir (oui, vraiment, elle réclame le dodo), jouer. Ce qui m’intéresse surtout, c’est que mon bébé puisse dire ses ressentis : vécu, émotions diverses. Je crois que c’est une manière de reconnaître son enfant en tant que personne, et de l’aider à grandir.

Depuis que T. signe, autant vous dire que de nombreuses frustrations sont évitées ! Normal, elle se sent comprise, elle est comprise.


Comment apprendre la LSF ? Combien ça coûte ?

Il y a plusieurs manières d’apprendre la langue des signes :

-Vous pouvez vous renseigner auprès des associations qui proposent des stages d’apprentissage, avec attestations délivrées en fin de formation ;

-Sur internet. J’ai visionné quelques vidéos Youtube sur le sujet durant la grossesse qui

-De manière autodidacte, en vous munissant de livres. C’est ce que je recommande car il est beaucoup facile et rapide de prendre un livre que l’on a sous la main, que de chercher sur Youtube à la combientième minute on pourra trouver le signe « avoir mal ».

Il y a beaucoup de livres sur le sujet. Je n’en ai acheté qu’un : 100 activités pour signer avec bébé, de N. Bouhier-Charles et F. Augereau. Il me plait beaucoup car illustré très clairement, et parce qu’il propose des activités sympathiques (comptines, massages, éveil des sens). Si vous souhaiter vous le procurer : Cliquez ici !


Mon enfant ne risque-t-il pas d’avoir un retard de langage, ou de ne pas parler du tout ?

La réponse est clairement NON (sauf complication médicale n’ayant pas de rapport avec le fait de signer). Si vous lui apprenez à parler, il parlera. Mais je comprends les inquiétudes qui peuvent vous traverser l’esprit, elles ont traversé le mien également.

Je crois qu’il ne faut pas « limiter » bébé à la langue des signes. Il faut garder à l’esprit que signer n’est pas une fin, mais bien un pas de plus vers l’apprentissage de la parole. Même s’il lui est confortable de se faire comprendre par les signes, il fera l’effort d’apprendre à parler, tout comme les adultes !

Dans mon entourage, il y a un enfant signeur qui se détache progressivement des signes pour tendre vers le langage parlé. Il s’en sort vraiment très bien, avec un vocabulaire précis et trèèèès étendu.




Enfin, je vais terminer cet article en vous partageant quelques émotions. Apprendre à signer consolide encore aujourd’hui le lien avec ma fille : je me souviens de la première fois qu’elle s’est rendue compte que j’agréais à sa demande de faire une tétée. Elle était si fière ! Son sentiment de contentement à se faire comprendre ne faiblit pas au fil des jours. Il s’agit de partager des moments d’amour, ponctués de regards complices. Je souhaite à tous les parents de vivre ces moments exceptionnels.


Allez, vite, bienveillons !

POUR RECEVOIR LES INFOS, INSCRIVEZ-VOUS A MA MAILING LIST