• Noir Icône Instagram
  • Julie veut bienveiller

Voyager avec bébé

Nous avons récemment passé un week-end entre amis à l’île Maurice.

Douce T. n’étant pas sevrée, et surtout moi-même n’étant pas prête à laisser la prunelle de mes yeux deux jours durant avec ses grands-parents, nous avons choisi de voyager avec elle.

Bien qu’agréable, le séjour a été parsemé de petites galères : la préparation des sacs à la va-vite, l’encombrement de bagages à porter à l’aéroport, le maintien du bébé assis et tranquille lors des phases de décollage et d’atterrissage, le manque de sommeil, les tensions dues au manque de sommeil, et une jolie molaire qui a décidé de pointer le bout de son nez...

Résultat, nous revenons plus fatigués que lorsque nous sommes partis !

L’inconvénient lorsque l’on voyage pour la première fois avec son enfant, c’est que pour ma part, je n’ai réalisé qu’une fois sur place que les vacances allaient être rythmées par bébé. Je m’imaginais tant les doigts de pied en éventail, cocktail en main, regardant ma douce T. jouer tranquillement près de moi. J’en rigole encore !

Voilà plutôt comment cela était : ma chère fille ne m’a pas quittée d’une semelle ! Que ce soit au moment de manger, pendant les activités type piscine, ou même pour la nuit, elle était mon bébé koala ! La première nuit fut compliquée : elle l’a passée sur le sein, et dormait sur moi. De peur que je ne m’en aille, je suppose. Il est clair que le changement d’environnement l’avait pour le moins perturbée, et que le sein restait son point d’ancrage, sa maman également. Et misère, je n’avais pas emporté ses jouets préférés ! Où avais-je la tête bon sang, où avais-je la tête ?!


Alors chers parents, ayant expérimenté l’affaire, et disons-le, ayant pas mal déchanté, je vais me permettre de distribuer quelques conseils, que vous pourrez attraper au vol. Parce qu’il est quasi certain que dans l’euphorie du voyage, il est possible que vous oubliiez vous aussi quelques petites choses, ici et là.


-Définir avant de partir ce que l'on souhaite faire une fois arrivé sur place : évitez-vous les tiraillements du genre madame veut faire du shopping alors que monsieur veut rester se reposer dans la chambre d’hôtel

-Se répartir équitablement les tâches : et si chacun participait ? Défaire les valises, changer une couche, faire prendre le bain, ... Le but d’une escapade le temps d’un week-end est de s’évader un peu. Permettez-vous l’un l’autre de le faire !

-Adapter le voyage à bébé. C’est une idée qu’il faut se mettre en tête dès le départ. S'il doit dormir, qu'il se repose ! S’il a faim, qu’il mange, et vite ! L’idée est que votre petit bout soit le moins perturbé possible, afin que le voyage soit des plus agréables.

-Faire une liste pour limiter les oublis. Prévoyez le bon compte de vêtements (et de change !), produits de toilettes, jeux, chargeurs,

-Alterner les moments de garde de bébé: lorsqu'il dort, papa ou maman peut aller profiter du spa, des amis, d'un cocktail ! Cela permet d’avoir du temps pour soi, précieux.


Alors que le début de mon article manque fort d’encouragement à voyager avec un bébé en bas-âge, la fin devrait faire l’effet inverse, je l’espère.

Tout de même, je retiens de bons moments à avoir passé ces deux jours à Maurice avec douce T. et Super Papa : je me souviendrai que c’est là-bas que ma fille a pris de l’assurance dans ses pas, je me souviendrai de ses éclats de rire lorsqu’elle posait ses petits petons dans le sable, de son regard pétillant quand elle nous faisait sentir les fleurs de frangipaniers, de l'égard et la considération que nos cousins mauriciens ont eu pour elle (bien plus qu'à la Réunion!), de ... , et de ...


Alors chers parents, si l’envie de voyage vous prend, que vous en avez l’occasion, foncez ! Non pas tête baissée, mais bien préparés aux belles aventures qui vous attendent.



#Voyageravecbébé

#Premiervoyage

#MauritiusIsland

279 vues

POUR RECEVOIR LES INFOS, INSCRIVEZ-VOUS A MA MAILING LIST